Sécurité routière : Gérer les enfants lors d'un long trajet en voiture ?

Accueil > Articles > Sécurité routière : Gérer les enfants lors d'un long trajet en voiture ?

amuser les enfants en voitures.

Lors d’un trajet en voiture, il n’est jamais facile pour les enfants de trouver à s’occuper. Principalement durant de longs voyages, les déplacements en voiture peuvent s'avérer problématiques. Pour autant, il existe des moyens simples et efficaces afin de rendre le trajet agréable aux yeux des enfants. A l’attention de tous les conducteurs, voici un tour d’horizon des bons moyens pour occuper les enfants en voiture.

Les préparatifs du voyage.

Pour les enfants, un long voyage est toujours pénible. Cela suppose de rester longtemps immobile, avec l’excitation de la destination qui augmente leur impatience. La première chose à faire est de bien préparer le déplacement, en cherchant à impliquer au maximum les enfants. Ils pourront ainsi prévoir chacun un petit sac contenant les objets de leur choix pour le voyage : musique, jeux vidéo, jouets, poupées, doudous, jeux de société portatifs, tout ce qui sera susceptible de les divertir est le bienvenu. Naturellement, vous vérifierez avant le départ que les sacs ne contiennent aucun objet pointu, coupant ou pouvant occasionner une gêne sonore de nature à déconcentrer le conducteur. Les enfants peuvent également réfléchir à des jeux, des devinettes ou des histoires drôles qu’ils mettront à profit durant le trajet. Leur donner l’impression qu’ils participent pleinement aux préparatifs du voyage est très important. De votre côté, n’oubliez pas de prévoir dans votre sac des bonbons ou des gâteaux qui permettront de combattre d’éventuels petits creux.

Les occupations durant le trajet

En voiture, les enfants s’ennuient vite et ont du mal à focaliser leur attention longtemps sur la même activité. Il s’avère donc nécessaire de leur proposer de nombreux moyens de se divertir. On pourra alterner les jeux collectifs et les activités solitaires. Dans la première catégorie, des chansons, des jeux de société ou des jeux de cartes sont toujours appréciés. Dans la seconde, cela pourra être des jeux électroniques, le visionnage d’un film sur un support mobile ou l’écoute de musique avec un casque. Certaines occupations propres au trajet pourront efficacement passer le temps : observer le paysage, repérer des éléments du décor d’une même couleur, trouver des plaques d’immatriculation d’un même département, etc. Être seuls à l’arrière peut susciter un certain sentiment d’abandon chez les enfants. Il est donc conseillé qu’un adulte passe tout ou partie du voyage à l’arrière, pour jouer avec eux mais aussi les surveiller plus aisément. Dans tous les cas, ces activités ne devront pas gêner le conducteur, qui doit bien entendu se concentrer sur la route et ne pas y participer.

Les impératifs de sécurité

Deux consignes de sécurité, sont à respecter en priorité : les pauses régulières et le port de la ceinture. En temps normal, il est recommandé pour le conducteur de s’arrêter toutes les deux heures. Cependant, dans le cas de longs trajets avec des enfants à bord, il est bien souvent indispensable de réaliser des pauses plus fréquentes. Sur autoroute, une aire aménagée sera parfaite pour un arrêt improvisé ; sur route, on cherchera un coin tranquille et ombragé, comme une zone forestière. Une pause d’un quart d’heure permet à toute la famille de souffler, et de mieux supporter les contraintes inhérentes au voyage. L’autre point important concerne la ceinture de sécurité. Les enfants doivent prendre l’habitude de la porter en permanence, même pour des trajets courts, dès leur plus jeune âge. Il est impératif que cette mesure ne soit pas négociable : ne faites jamais l’impasse dessus. Pour mieux leur faire accepter la chose, il est bon de montrer soi-même l’exemple et d’être irréprochable sur ce point. Pour mieux convaincre les enfants, n’oubliez pas de toujours demander aux passagers adultes d’attacher leur ceinture, à l’avant comme à l’arrière.

Occuper les enfants lors de longs déplacements n’a rien d’impossible si l’on prend le temps de bien s’organiser. Des activités variées prévues en amont faciliteront le trajet, tout comme des pauses fréquentes. Avant de partir enfin, pensez bien à donner à vos enfants un repas léger riche en sucre lent : il ne faut jamais voyager le ventre vide !