Les radars piétons font leur apparition en 2017.

Accueil > Articles > Les radars piétons font leur apparition en 2017.

non-respect de la priorité aux piétons

Les piétons sont particulièrement vulnérables sur la route et notamment en ville. C'est l'hiver, à la tombée de la nuit qu'automobilistes et piétons doivent être le plus vigilant en raison de la visibilité réduite.

Les statistiques, encore provisoire pour 2016, annoncent une hausse de la mortalité de cette catégorie de 16 % par rapport à 2015. Afin de sanctionner les comportements les plus dangereux, 2017 sera l'année de la mise en place des premiers radars piétons. Ce système vise à mieux analyser le comportement des automobilistes.

La mise en place du radar piéton.

Déjà en phase de test à Rouen, ce système permet aux agents de police de surveiller et sanctionner le comportement des automobilistes en temps réels. La première installation réelle se fera à Calais dès janvier 2017. L’appareil est équipé de deux caméras, l’une est tournée du côté de l’automobiliste et l’autre du côté de la zone piétonne. Il a été constaté que certains automobilistes ne s’arrêtent pas spontanément quand une personne a commencé à traverser la rue. Les caméras vont donc détecter et enregistrer ce genre de situation dangereuse. Les vidéos seront ensuite directement transférées auprès d’un poste de police afin d’être analysées et de prendre des dispositions si une infraction est constatée. Le conducteur recevra une contravention directement à son domicile, de la même manière que pour les radars automatique, sur laquelle seront indiqués le montant de l’amende et le nombre de points retirés sur le permis de conduire. Les conducteurs pris pour « non-respect de priorité aux piétons » risqueront une amende de 135 € et la perte de 4 points sur le permis de conduire.

Dans qu'elles situations le piéton est-il prioritaire ?

En dehors de l’apparition de ces radars piétons qui contrôlerons uniquement le comportement des conducteurs au niveau des passages piétons, il est bon de rappeler ce que dit le code la route concernant la priorité des piétons. Il est prioritaire dans quatre cas de figure :

Zone de rencontre et aire piétonne

Pour les passages équipés de feux signalétiques, c'est la couleur du feux qui désigne si le piéton est prioritaire ou non.

Les accidents impliquant des piétons en quelques chiffres.

En 2014, 15 % des personnes décédées dans un accident de la route étaient des piétons, en 2015, ces chiffres ont augmenté de 7 % et 2016 devrait connaître une hausse de 16 %. Les personnes de plus de 65 ans qui ne représentent pourtant que 18 % de la population sont les plus vulnérables (51 % des décès). Toujours en termes de chiffres concrets, plus de deux piétons sur trois ont trouvé la mort dans un milieu urbain.

Différentes causes sont à l’origine de ces nombreux accidents : la visibilité (47 % la nuit), le mauvais temps ou encore le manque de concentration. Enfin sachez qu’un piéton percuté à 50 Km/h a 70 % de risque de perdre la vie.

Quels réflexes adopter en ville ?

Le problème de concentration est en constante augmentation. En effet, on voit de nombreuses personnes les yeux rivés sur leur smartphone dans la rue. Une campagne choc de la Prévention routière de la Police de Lausanne est très explicite à ce sujet (vous la trouverez ci-dessous). À noter également, que les personnes circulant en skateboard et en rollers sont considérées comme des piétons.

Vous pouvez télécharger le document "Quels réflexes adopter en ville" en cliquant sur l'image ci-contre. Source : www.preventionroutiere.asso.fr