Les forces de l'ordre s'attaquent sérieusement à la vente de points de permis.

Accueil > Articles > Les forces de l'ordre s'attaquent sérieusement à la vente de points de permis.

Une fois que l'on a obtenu son permis, devoir le repasser en raison de comportements dangereux à répétition sur la route apparaît comme une tâche particulièrement fastidieuse à beaucoup de conducteurs, sans parler du coût que cela représente. Jusqu'à présent, le trafic de points de permis était donc florissant, mais la police et le gouvernement ont décidé de siffler la fin de la récréation.

Des solutions légales que certains trouvent trop contraignantes.

Il existe deux manières de récupérer les points de son permis de façon tout à fait légale. La première consiste tout simplement à "se faire oublier", c'est-à-dire à avoir un comportement exemplaire en respectant le code de la route, de manière à ne plus être sanctionné et, accessoirement, ne plus être un danger pour les autres. Au bout d'un certain temps, les points se regagnent automatiquement. Le délai varie de 6 mois (délits mineurs avec un seul point retiré) à trois ans (contraventions de quatrième ou cinquième classe : délits de fuite, blessures involontaires...).

La deuxième manière de regagner ses points, beaucoup plus rapide, est de participer à un stage de récupération de points, certes payant mais tout à fait légal. C'est d’ailleurs ce type de stage que nous vous proposons de réserver sur notre site.

Choisir la facilité (et l'illégalité) en achetant des points.

Il suffit de taper "vente de points permis" sur n'importe quel moteur de recherche Internet pour tomber sur des sites sur lesquels des conducteurs vertueux, et probablement sans-le-sou, vendent leurs points aux contrevenants. Certains proposent même, moyennant finances, de se rendre au tribunal à la place du fautif! Les tarifs varient en fonction des particuliers. On peut même trouver des gens prêts à vendre la totalité de leur permis. Il est donc virtuellement possible d'acheter son permis de conduire.

L'image ci-dessous est une copie d'écran d'un site Internet proposant l'achat et la vente de points de permis. Le message est très clair.

Exemple de site vendant des points de permis.

La police a décidé de mettre le holà à ces pratiques frauduleuses.

La vente de points de permis n'a jamais été tolérée par les services de police, mais les sanctions ont longtemps été assez minimes : amendes faibles, voire simples avertissements, et retrait des points achetés. Ces condamnations légères n'étaient donc pas en mesure de stopper notamment les plus gros contrevenants, véritables dangers publics qui savaient pouvoir conduire beaucoup trop vite ou en état d'ivresse, en toute impunité.

C'est pourquoi la loi LOPPSI 2, votée en mars 2011, prévoit des sanctions beaucoup plus sévères pour ce type de délit : le vendeur et l'acheteur peuvent être condamnés à payer jusqu'à 15 000€ d'amende et à effectuer jusqu'à six mois de prison. Pour la diffusion d'annonces publiques de vente (journaux, Internet...), la sanction peut être doublée, avec 30 000€ d'amende et un an de prison.

Ces nouvelles sanctions en place depuis plus d'un an ne semblaient pas faire peur aux automobilistes usant de cette pratique. Des moyens supplémentaires ont donc été attribués au service qui traque et interpelle ce type de vendeur et des arrestations ont eu lieu ces derniers jours. Il est probable que cela découragera cette pratique.