Retour sur les chiffres de la sécurité routière du premier trimestre 2010.

Accueil > Articles > Retour sur les chiffres de la sécurité routière du premier trimestre 2010.

L’analyse des chiffres de la sécurité routière concernant la période du premier trimestre 2010, fait apparaître une amélioration très nette par rapport à celle de 2009, même si nous pouvons déplorer un nombre de tués en nette hausse en mars 2010 par rapport à la même période un an auparavant. La principale raison de ce bilan positif tient en un mot : la neige.

Une amélioration encourageante en terme de sécurité routière pour le premier trimestre 2010...

Les conditions climatiques exceptionnelles de ce premier trimestre 2010 peuvent en partie expliquer la diminution générale de l’insécurité routière par rapport à la même période en 2009. La diminution de la circulation associée à une prudence renforcée des automobilistes du fait de la neige a conduit à des chiffres en recul par rapport à ceux de 2009. Actrice majeure de ce début d’année, la neige a limité la sortie des deux-roues et ainsi a conduit à une baisse spectaculaire du nombre de tués de cette catégorie de conducteurs traditionnellement la plus exposée aux accidents.

Taux de variation entre les premiers trimestres 2009 et 2010 :

… en dépit d’une légère rechute à partir de mars 2010.

Bilan sécurité routière au premier trimestre 2010.

Malgré un début d’année entamé sous les meilleurs auspices en terme de sécurité routière, nous pouvons noter des chiffres nettement moins bons à partir de mars 2010. Alors que 2009 constituait sans le moindre doute le mois comptabilisant le plus faible nombre de décès sur la route, mars 2010 se caractérise par une hausse de la mortalité de 11 morts supplémentaires par rapport à mars 2009. La fin de la période hivernale, associée à la reprise de la circulation, peut être apportée au crédit de cette rechute.

Taux de variation entre les mois de mars 2009 et 2010 :

Au vu des chiffres précédemment cités, il apparaît que les routes de France ont été plus sûres pendant ce premier trimestre 2010 qu’en 2009 durant la période identique. En dépit de chiffres en demi-teinte en mars, notamment au sujet du nombre de tués et qui nuance quelque peu ce bilan globalement positif, le taux de mortalité durant le premier trimestre 2010 a en définitive connu une baisse de 6,2%. Ce qui augure une année placée sous le signe de la prévention et de la sécurité routière.

L’objectif fixé par le président Nicolas Sarkozy de descendre sous la barrière symbolique des 3 000 morts d’ici 2012 demeure plus que jamais présent dans l’esprit des associations de sécurité routière. Ce début d’année 2010 démontre une amélioration de la sécurité routière en France que les prochains mois confirmeront… nous l'espérons.