Moins de 4 000 morts sur les routes pour la deuxième année consécutive.

Accueil > Articles > Moins de 4 000 morts sur les routes pour la deuxième année consécutive.

L'année 2011 s’annonçait catastrophique avec une hausse très importante de la mortalité routière au cours du premier trimestre (+21,2 % en janvier, +7,5 % en février et +2.7 % en mars). Mais le bilan sur les douze mois est positif car les derniers mois de l'année ont été globalement encourageants en termes de sécurité routière (sauf décembre). Le bilan pour l'année 2011 est le suivant :

L'année 2011 confirme le passage sous la barre des 4 000 morts par an, puisque c'est la deuxième année consécutive que ce seuil n'est pas atteint et c'est également la dixième année consécutive de baisse de la mortalité routière. Autre indicateur important, on peut noter que c'est la première année où il y a eu moins de 30 000 hospitalisations.

Moins de 4 000 morts en 2011.

Cette baisse de la mortalité routière a principalement profité aux jeunes. En effet, il y a eu -11 % de tués chez les moins de 18 ans et -16 % pour les usagers de cyclomoteurs. Par contre, la situation des motards s'est nettement dégradée avec une hausse de 10 %. Au total, les deux-roues représentent un quart de la mortalité routière en 2011 (24.7 %).

Enfin, le mois de décembre a été défavorable à la sécurité routière. Les conditions climatiques de décembre 2010, avec plusieurs épisodes neigeux, avaient fortement limité les déplacements des automobilistes. En 2011, le mois de décembre très doux a eu l'effet inverse. On note en décembre 2011 une hausse de 14.6 % de la mortalité routière, avec 338 personnes qui ont perdu la vie.

Les nouvelles mesures de sécurité routière prises lors du comité interministériel du 11 mai 2011 sont en place depuis début janvier 2012. Elles devraient contribuer à se rapprocher de l'objectif du gouvernement qui est de passer sous la barre des 3 000 morts sur les routes de France en 2012.