Évolution des permis de conduire invalidés en 2013.

Accueil > Articles > Évolution des permis de conduire invalidés en 2013.

Durant l’année 2013, et par rapport à 2012, moins d’automobilistes français ont vu leur permis de conduire invalidé à cause d’un solde de points nul. De même, ce sont au total plus de points qui ont été récupérés, que ce soit grâce à une restitution complète des 12 points ou grâce à la restitution d’un seul point. Grâce à la brochure éditée par la Sécurité Routière faisant un bilan complet, il est d’ailleurs possible d’obtenir une analyse complète de cette situation, avec chiffres et statistiques. La voici.

Évolution des permis de conduire avec solde de points nul.

Les permis de conduire invalidés.

En 2013, ce sont 5.5 % de permis en moins qui ont été invalidés suite au retrait de tous les points. Alors qu’en 2012, 90 136 automobilistes avaient perdu leur permis dans ces conditions, ils n’étaient plus que 85 189 en 2013.

Statistiques générales.

De manière générale, les hommes restent les plus touchés par ce phénomène (87 % du total), mais on peut tout de même noter que le nombre de femmes au permis de conduire invalidé par solde de points nul est en augmentation constante ces dernières années : +17.3 % en 2012 et +2.1 % en 2013.

Au niveau des régions touchées, ce sont bien évidemment les régions les plus peuplées qui comptent le plus de permis invalidés (Île de France, Nord-Pas de Calais, les départements du Rhône et de la Gironde, ainsi que ceux de l’arc méditerranéen, entre autres). On peut cependant préciser, par exemple, que la plus forte hausse du nombre de permis invalidés a eu lieu dans les Hautes-Alpes, avec +41.1 %, tandis que la plus forte baisse s’est produite en Guyane, avec -31.3 %.

Les permis de conduire invalidés après une infraction de 4 ou 6 points.

Ils sont une minorité et ne concernent que 6 756 automobilistes. Dans l'ordre, on retrouve la conduite en état d’ivresse (4 849 avec 6 points retirés), suivi par le non-respect d’un stop ou d’un feu rouge (1 347 avec 4 points retirés), la conduite sous l’emprise de stupéfiants (460 avec 6 points retirés) et enfin l'excès de vitesse dépassant les 50km/h (100 avec 6 points retirés).

Les permis probatoires invalidés.

Durant cette année 2013, les permis probatoires invalidés ont représenté 19.7 % du nombre total de permis invalidés, soit à peu près autant qu’en 2012. Leur nombre a donc suivi la baisse générale observée en France, c’est-à-dire plus précisément -5.8 % en une année. Le plus fort recul revient au département de la Mayenne, avec ses 42.6 % d'invalidations en moins.

Les différentes restitutions de points.

Restitution du nombre initial de points.

Là encore, les chiffres sont positifs, puisqu’entre 2012 et 2013, plus d’automobilistes ont récupéré leur 12 points. La hausse est certes minime, +1 %, mais cela signifie tout de même qu’au total, 2.42 millions de conducteurs ont franchi le cap des 3 ans sans nouvelle infraction, sésame qui permet cette récupération de tous les points. Et contrairement aux permis de conduire invalidés, la restitution du nombre initial de points connait plus d’équité en termes de sexe de l’automobiliste : ils étaient, en 2013, 60 % d’hommes et 40 % de femmes.

Évolution des permis au capital de points initial rétabli.

Restitution d’un point.

Mécanisme récent mis en place pour faciliter la récupération de points (lors d’une infraction entrainant le retrait d’un point, le conducteur le récupère s’il ne commet pas de nouvelles infractions dans les 6 mois qui suivent), cette catégorie a fait un joli bond en 2013, avec +7.1 % par rapport à 2012. Ce sont au total 5 060 141 points qui ont été restitués de cette manière, contre 4 723 214 en 2012.

Évolution perte et restitution d'un point.