19,9 % de morts en plus sur les routes de France en avril 2011.

Accueil > Articles > 19,9 % de morts en plus sur les routes de France en avril 2011.

Les chiffres de l'insécurité routière sont une nouvelle fois catastrophiques pour le mois d'avril 2011. C'est d'autant plus inquiétant qu’il s’agit du quatrième mois consécutif où la mortalité routière est en augmentation. Si le nombre d'accidents est en baisse (-2 %), il semblerait que ceux-ci aient été plus violents puisque 59 vies ont été perdues lors de ces accidents. Les huit accidents les plus graves ont causé la mort de 30 personnes.

Graphique mortalité routière.

Les autres indicateurs sont légèrement positifs :

Il faut noter que le mois d'avril a été particulièrement ensoleillé et que cela engendre automatiquement une augmentation du trafic routier, notamment du nombre de deux-roues qui sont les véhicules les plus vulnérables.

De nouvelles mesures s'annoncent face à cette hécatombe.

Claude GUÉANT, ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer, des Collectivités territoriales et de l’Immigration, a immédiatement réagi à l'annonce de ces chiffres. Il a renouvelé des directives fermes pour renforcer immédiatement la présence visible et dissuasive de la police et de la gendarmerie sur l’ensemble du réseau routier et pour multiplier les contrôles de vitesse, d’alcoolémie et de stupéfiants.

Les quatre premiers mois de l'année montrent une augmentation de 12,8 % du nombre de morts par rapport à 2010. Un bilan qui va à l'encontre des objectifs de Nicolas Sarkozy, "passer sous la barre des 3 000 morts d'ici à 2012."

Aujourd'hui, mercredi 11 mai, un comité interministériel de sécurité routière a été convoqué en urgence par François Fillon à Matignon. "On va revoir tout ce qui était en préparation. Il pourrait y avoir des décisions", fait savoir l'entourage du Premier ministre. On pourrait voir arriver un nouveau type de radars, un durcissement de l'usage des kits mains libres ou encore un contrôle accru des deux-roues.