+7,5 % de morts en février 2011.

Accueil > Articles > +7,5 % de morts en février 2011.

Les mauvaises nouvelles continuent : pour le deuxième mois consécutif, les chiffres de la Sécurité Routière sont assez préoccupants. Alors que le nombre de morts et de blessés sur les routes de France avait subit une baisse significative durant les années 2009 et 2010, l’année 2011 débute très mal et les chiffres repartent à la hausse. Le gouvernement demande donc une forte mobilisation des forces de l’ordre.

+7,5% de tués en février 2011.

Des chiffres inquiétants

Après le coup de massue provoqué par les résultats du mois précédent, celui de janvier 2011 (rappelons que les routes avaient connu une augmentation de 21% du nombre de morts par rapport au même mois de 2010), février semble suivre le même chemin. Si la hausse est moindre, elle est tout de même de 7.5%, ce qui représente 19 personnes de plus qui ont perdu la vie. (Ces chiffres sont toujours en comparaison avec le même mois de l’année précédente, celui de février 2010.)

Le plus tragique dans ces chiffres est qu’ils indiquent une montée en violence des accidents. En effet, le nombre d’accidents reportés par les forces de l’ordre est resté à peu près stable (+1.6%), ce qui signifie que statistiquement, ils ont été plus meurtriers. Cette tendance est d’ailleurs confirmée par le nombre de personnes qui ont été hospitalisées : on a recensé 16.1% d’hospitalisations de plus en février 2011 qu’en février 2010.

Les réactions du gouvernement

Face à ces chiffres pour le moins préoccupants, et qui établissent un assez triste record (sur les deux premiers mois de l’année, le nombre de morts sur les routes a augmenté de 14.6% tandis que le nombre de personnes hospitalisées a, quant à lui, subit une hausse de 23.7%), le gouvernement n’a pas tardé à réagir. Il a tenu à rappeler qu’une fois encore, comme pour les résultats de janvier 2011, les conditions météorologiques étaient en partie responsables. Contrairement à février 2010 qui avait été très enneigé sur l’ensemble du territoire, février 2011 a été beaucoup plus ensoleillé, ce qui a de fait entrainé une augmentation de la circulation.

Cependant, le gouvernement ne compte pas rester les bras croisés : en plus de la mise en place le mois dernier d’un nouveau plan d’action (dont la mesure principale est l’installation de 1000 radars de plus sur les routes d’ici 2012), il peut compter sur la nouvelle loi LOPPSI2, qui renforce, entre autres, certaines sanctions concernant la Sécurité Routière. Le Ministère de l’Intérieur a malgré tout tenu à rappeler que 9 accidents sur 10 sont dus à des infractions au Code de la Route, et qu’il fallait donc que les forces de l’ordre soient toujours plus mobilisées pour « faire respecter les règles ».