Moins de 4 000 morts sur les routes de France en 2010.

Accueil > Articles > Moins de 4 000 morts sur les routes de France en 2010.

Les chiffres provisoires de la Sécurité Routière concernant l’année 2010 viennent de tomber, et selon ces premières données, un nouveau cap vient d’être franchi : celui de moins de 4 000 morts sur les routes en une année. Un objectif depuis longtemps espéré, et qui intervient enfin cette année. Cependant, les réactions des experts de la prévention routière sont mitigées, notamment en regard de l’objectif affiché de Nicolas Sarkozy de faire passer ce chiffre à moins de 3 000 en 2012.

Des baisses dans tous les domaines.

moins de 4000 morts sur les routes en 2010.

Que ce soit concernant le nombre de morts, de blessés, ou de personnes hospitalisées, les chiffres de 2010 sont très encourageants. En effet, pour la première fois de l’histoire de la Sécurité Routière, le nombre de personnes tuées sur les routes de France est passé sous la barre des 4 000 : les chiffres font état de 3 994 personnes ayant perdu la vie sur la route, soit une baisse de 6.5%. C’est tout de même plus de 400 vies qui ont été sauvées durant l’année 2010, si on la compare à l’année 2009 et ses 4 400 personnes tuées.

Mais ces chiffres en baisse concernent également les autres domaines importants de la Sécurité Routière : le nombre de blessés sur les routes est en effet lui aussi en baisse de 13.1%, passant en 2010 à 79 056 personnes, tandis que le nombre d’hospitalisations subit lui une baisse de presque 9%, pour 31 387 hospitalisations en 2010.

Les deux-roues moins touchés également.

Très attendus, les chiffres concernant les deux-roues motorisés sont également encourageants. Considérés comme les personnes les plus exposées aux dangers de la route, les conducteurs de deux-roues motorisés peuvent se réjouir d’une baisse importante de leur mortalité en 2010 : pour les motos, la baisse est de 20%, tandis que pour les cyclomoteurs, elle est de 12%, soit de très bons résultats

Un cap est également franchi pour cette catégorie d’utilisateurs de la route : moins de 1 000 conducteurs de deux-roues ont perdu la vie sur les routes en 2010 (941 morts contre 1 144 en 2009.)

Des réactions en demi-teinte.

Chantal Perrichon, présidente de la Ligue Contre la Violence Routière.

Cependant, les avis des experts en Sécurité Routière ne sont pas tous positifs, notamment en ce qui concerne l’objectif de moins de 3 000 morts sur les routes en 2012 promis par Nicolas Sarkozy. Si Bernard Pottier, président de l’association Prévention Routière, se réjouit des chiffres concernant les deux-roues (« C’est une bonne nouvelle parce que, pour la première fois depuis plusieurs années, on a une inflexion au niveau des deux-roues. »), mais doute un peu de la faisabilité de l’objectif 2012 (« On peut encore atteindre cet objectif, mais c’est vraiment très ambitieux. »), Chantal Perrichon (image ci-contre), présidente de la Ligue Contre la Violence Routière, est quant à elle beaucoup plus incisive, et a qualifié ce bilan « d’affligeant », remettant en cause les pouvoirs publics qui « n’ont pas su prendre les mesures indispensables pour atteindre l’objectif ».

Selon elle, c’est surtout les conditions météorologiques de décembre 2010 qui ont permis d’atteindre ces chiffres. Avec un fort enneigement tout au long du mois, la circulation a très nettement baissé, et les deux-roues étaient presque totalement absents des routes, d’où cette baisse spectaculaire. (Le mois de décembre 2010, en comparaison avec celui de 2009, a connu une baisse de 4% des morts sur la route.)